Aller au contenu principal

Actualités

communiqué de presse

Suite à la propagation dans certains médias et réseaux sociaux de déclarations attribuées à M. Ali Maher Aroui, gérant de La société VIVAN, il importe à l’Instance Nationale de Lutte contre la Corruption de clarifier les points suivants : • Que le dossier de M. Ali Maher Aroui a été transmis par l'Instance au Président de l’Assemblée des représentants du peuple à travers deux correspondance, la première datée du 10 juillet 2020 et la seconde du 15 juillet 2020. • Le dossier a également été transmis à M. le Procureur de la République au Pôle Judiciaire Economique et Financier dans une première correspondance le 10 juillet 2020 et une seconde correspondance le 16 juillet 2020 comprenant chacune les preuves et les papiers constituant le dossier et les demandes juridiques de l’Instance. • L'obligation de discrétion et de respect du secret de l'instruction et de l'enquête qui lui sont imposés obligent l’Instance à ne pas répondre ni commenter les déclarations de M. Ali Maher Aroui. • L’Instance dans le traitement de ce dossier, comme tout autre dossier, respecte son rôle de révélation de la vérité et n'est aucunement en position de rivalité liée à des intérêts personnels ou d’exploitation politique du dossier.